Go to podcast
by farah bouzida
The Arab Feminist Project

Héla elle l'a

Description

Dans cet épisode de The Arab Feminist project, je reçois Héla Skhiri de Tunisie.
Héla oeuvre depuis plus de  30 ans à travers des associations comme Terre des Hommes et des agence ONUSIENNES pour lutter contre la précarité des enfants et des femmes en Tunisie.
Mais ce qui rend Héla exceptionnelle, c’est son propre parcours de femme.
A 4 ans, à l’âge où son petit frère naît, elle prend conscience à travers le regard que lui porte désormais sa famille, de l’infériorité que lui réserve son genre.
Une situation qui ne cessera d’alimenter son insoumission et son fort désir de justice.
Au cours de cet épisode Héla nous raconte ce parcours de femme libre,  ces moments clefs qui ont sillonné sa mission de vie, l’évolution de sa révolte féministe et sa participation active à l’établissement de la nouvelle constitution Tunisienne au lendemain du printemps Arabe.
Il n’y a pas un moment où je n’ai pas été touchée ou inspirée par le récit d’Héla, mais une chose m’a beaucoup marqué dans ces propos, c’est sa façon d’évoquer que si la dictature dans laquelle était plongée la Tunisie, infligeait à sa société d’être monochrome, le printemps arabe lui a rendu toutes ses couleurs. C’est ainsi que la société Tunisienne réalisait qu’elle était composée de plusieurs individualités et qu’il fallait désormais apprendre à vivre ensemble en acceptant toutes ces différences.
Avant de vous laisser écouter ma conversation avec Héla, je voulais dédier cet épisode à Gisèle Halimi cette grande dame qui s’est éteinte le jour où nous avons enregistré ce podcast. Gisèle est née en Tunisie, et c’est sans doute à elle qu’on doit les plus grandes victoires du féminisme en France dont celle de l’IVG à la suite du procès de Bobigny en 72. Alors que c’est la loi Veil qui le légalise l’IVG en  1975, je ne savais pas que la Tunisie l’avait autorisé  bien avant dès 1973.
Si vous souhaitez en savoir plus sur Héla Skhiri, vous pourrez là retrouver sur:
Héla/Linkedin
Héla/Insta
Héla/Facebook
Héla/Twitter
Les références d'Héla dans cet épisode:
Interview de Delphine Seyrig dénonçant les injustices réservées aux femmes. Une vidéo qui n’a pas pris une ride, et dont le discours reste valable de nos jours.
L’association Amal pour la famille et l'enfant  dont Héla évoque longuement l’action en Tunisie.
Une vidéo Charlie Danger de Charlie Danger qui explique pourquoi les rivalités féminines existent.

Details

Episode 1

by farah bouzida